Archive pour octobre, 2007

Je guette la lune …

Lorsque je commence à peindre, je guette, je guette le nouveau spectacle. Sans jamais savoir où il me conduira, ni sur quelle musique, ni dans quel décor, ni pour quelle raison, mais, ce sera magnifique et bouleversant, la revanche tant attendue du rêve sur la vie, du subconscient sur le conscient, du beau sur le laid, de l’enfance retrouvée sur la vieillesse menaçante. Et malgré l’assourdissante cacophonie des temps modernes, montant d’un puits obscur, la voix très pure de la lune.

Publié dans:Mon livre "Mes émotions" |on 31 octobre, 2007 |Pas de commentaires »

Dans le jardin suspendu de la mémoire …

Ramasseuse de miettes de la mémoire, je me suis jetée à corps perdu dans la peinture.
Un accident tragique bouleverse ma vie.
Les couleurs dont je m’enpare bouleversent la vôtre.

Loin de tout inventaire, ces instants de la mémoire que je vous livre sont autant de regards fugitifs, de petites musiques que l’on fredonne pour se faire rire, s’attendrir, effleurant la nostalgie ou le vertige du temps qui passe.

Dans ce déplacement, il arrive que les corps passent devant des miroirs et nous livrent une image déformée.

Vous, vous êtes de l’autre côté du miroir, dans le jardin de la mémoire, où l’imaginaire et avec grâce, à la recherche de l’air du temps …

Publié dans:Mon livre "Mes émotions" |on 29 octobre, 2007 |Pas de commentaires »

Immergée …

Immergée

Publié dans:Mes oeuvres |on 28 octobre, 2007 |Pas de commentaires »

Ma peinture …

Je vois ma peinture comme un voyage vers notre monde intérieur, un voyage intime, où se mêlent, le mouvement, la forme et l’émotion.

L’art donne toute sa profondeur à l’abstraction, qui n’a de sens qu’en faisant tanguer nos âmes.

Publié dans:Mon livre "Mes émotions" |on 26 octobre, 2007 |Pas de commentaires »

Et encore la mémoire …

La mémoire dans mes oeuvres, n’est pas un repli sur mes préoccupations intimes, mais un travail par la mémoire du réel, un désir de prolonger dans ce que la réalité apporte comme sédiment d’identité et de culture.
L’art pour moi ne se résume pas à un statut ou à une formule, mais, à un caractère opérationnel d’une pratique qui se substitue à la représentation et à la simple appropriation de la réalité et de la nature.
L’art est la réalité, et la réalité se présente comme une contraction partagée.

L’art « objet du quotidien, pas vraiment utilitaire, qui sollicite fortement l’imaginaire et, qui parle ou procure du plaisir »

Publié dans:Mon livre "Mes émotions" |on 25 octobre, 2007 |Pas de commentaires »

Météorites.

Météorites

Publié dans:Mes oeuvres |on 24 octobre, 2007 |Pas de commentaires »

Ah, art quand tu me tiens …

Je pourrais dire que je peins comme je respire, la respiration étant l’irruption du monde extérieur dans le monde intérieur, la transformation du monde en moi, en cette chose vivante que je suis.

Mes toiles sont rythmées par la couleur. De la palette la plus sombre, expriment, comment dire autrement, l’obscénité de certaines périodes, à la plus transparente: un ciel de pureté.

Cet indéfini de l’âme, qui rôde dans les souterrains obscurs de nos corps, et, trouve pour finir, son accomplissement dans l’art, je le rends sensible, à moi-même d’abord, puis à vous.

Publié dans:Mon livre "Mes émotions" |on 24 octobre, 2007 |Pas de commentaires »

L’émotion …

L’émotion se dégage de la peinture tout comme elle émane de la musique, c’est le rythme, la cohérence et la répétition des formes – qui créent – l’émotion.

Pour apprécier mes oeuvres, il faut en toute simplicité, rester quelques minutes devant le tableau, et, se laisser bercer par le rythme des formes et de la couleur.

L’émotion sera alors au rendez-vous.

Il faut être à l’écoute du tableau.

Publié dans:Mon livre "Mes émotions" |on 23 octobre, 2007 |Pas de commentaires »

Fête foraine

Fête foraine

Publié dans:Mes oeuvres |on 23 octobre, 2007 |Pas de commentaires »

Apprendre …

Lorsque je parle de route, chemin, parcours, je ne dis pas que tout est tracé.
Je crois que l’on avance dans la création, on cherche, on trouve aussi et, surtout, il y a de belles surprises et, sans cette découverte de soi, je ne crois pas que l’on continuerait de créer.

Créer, c’est aussi se dire à soi-même qui l’on est … Et, ce qui vaut pour l’un, autrement dit pour moi ne vaut pas forcément pour les autres.

Publié dans:Mon livre "Mes émotions" |on 21 octobre, 2007 |Pas de commentaires »
1234

PORTRAITS |
Aux arts, citoyens ! |
HUMANUTOPIA |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sculptures
| zayzazay
| la roulotte compagnie