Archive pour le 8 octobre, 2007

Le commencement.

La toile vierge m’éffraie toujours, et bien souvent je remets à plus tard le moment fatidique où je vais commencer à l’affronter. Je ne peux pas dire d’ailleurs, que le fait de peindre me soit très agréable. Cela me tourmente, me torture jusqu’au plus profond de moi-même. Cela fait mal … Le vrai plaisir, lorsque je ressents une émotion, puis deux, trois… Là je parts, je suis au 7e ciel … 

Publié dans:Mon livre "Mes émotions" |on 8 octobre, 2007 |Pas de commentaires »

Le début

Au début,  le trait est hésitant, très sage, maladroit, inerte. Puis, petit à petit,  la vision se fait plus précise, la main prend de l’assurance, s’enhardit, se libère. Le tracé se fait plus incisif, il plonge son sillon dans le blanc trop blanc du papier. Un fin dégradé l’accompagne et lie le support, il s’y intègre et prend vie.

Publié dans:Mon livre "Mes émotions" |on 8 octobre, 2007 |Pas de commentaires »

Un regard …

Le regard se perd et plonge dans de profondes perspectives au confins d’horizons incertains. La vie est là, et pourtant tout semble figé comme dans un rêve. Car le tableau est en attente d’un regard qui le fera vivre. Le vrai  plaisir vient de la découverte et il est toujours bon de garder quelques surprises que nos yeux découvriront plus tard.

Publié dans:Mon livre "Mes émotions" |on 8 octobre, 2007 |Pas de commentaires »

Les Coqs.

Les coqs

Publié dans:Mes oeuvres |on 8 octobre, 2007 |Pas de commentaires »

PORTRAITS |
Aux arts, citoyens ! |
HUMANUTOPIA |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sculptures
| zayzazay
| la roulotte compagnie