Dans le jardin suspendu de la mémoire …

Ramasseuse de miettes de la mémoire, je me suis jetée à corps perdu dans la peinture.
Un accident tragique bouleverse ma vie.
Les couleurs dont je m’enpare bouleversent la vôtre.

Loin de tout inventaire, ces instants de la mémoire que je vous livre sont autant de regards fugitifs, de petites musiques que l’on fredonne pour se faire rire, s’attendrir, effleurant la nostalgie ou le vertige du temps qui passe.

Dans ce déplacement, il arrive que les corps passent devant des miroirs et nous livrent une image déformée.

Vous, vous êtes de l’autre côté du miroir, dans le jardin de la mémoire, où l’imaginaire et avec grâce, à la recherche de l’air du temps …

Publié dans : Mon livre "Mes émotions" |le 29 octobre, 2007 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

PORTRAITS |
Aux arts, citoyens ! |
HUMANUTOPIA |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sculptures
| zayzazay
| la roulotte compagnie