Le grand saut …

C’est un saut dans le vide à chaque toile. Il n’y à pas d’image ou de thème préconçu. J’attaque une toile comme on perçoit une impression. Fugace au début, elle se précise à force de travail et d’éfforts. L’acrylique par son séchage rapide m’oblige à l’instantané. C’est une course comtre le temps. Ne pas réfléchir, mais bien agir sur la toile. La main s’écrase avec force, le doigt se fait crayon, de temps à autre, maquant dans la peinture encore humide, des directions, des impressions, des esquisses qui me guideront dans le procéssus de la création. Je peins sur toile déposée par terre, car seul le plancher supporte mes assauts répétés. Ce qui me permet aussi aisément de tourner autour de la toile, de ne faire plus qu’une avec elle. Le chevalet me sert que pour prendre du recul sur l’image qui se construit.

Publié dans : Mon livre "Mes émotions" |le 3 novembre, 2007 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

PORTRAITS |
Aux arts, citoyens ! |
HUMANUTOPIA |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sculptures
| zayzazay
| la roulotte compagnie