« Expliquer mon inexplicable coeur … » Chateaubriand

Chaque toile est une aventure, et aussi, refuge de mes souvenirs.

Si tous les chemins mènent au rêve, je préfère emprunter les sentes et les tortilles de traverses et fuir la « trop tranquille autorité des formes » : voguer sur la vague des sentiments en oubliant le réalisme par trop réducteur, échapper à un académisme neutre, décoller de la dictature du détail afin de retrouver des émotions originelles et les sublimer.

Je cherche à me libérer du dessein, sans le rejeter pour autant, mais j’aime à en estomper l’excès formel.
Je me hasarde alors vers les petits et grands secrets le long des chemins buissonniers, là où je peux créer, inventer la matière et les couleurs, orchestrer les impressions les plus intemporelles là où les couleurs se juxtaposent structurent la toile, l’adonisent.

Dans une harmonie légère je repousse les rapports trop brutaux avec la réalité afin « d’expliquer mon inexplicable coeur » comme écrivait Chateaubriand et errer vers la somptuosité magique d’une sensitive perception.

Publié dans : Mon livre "Mes émotions" |le 20 décembre, 2007 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

PORTRAITS |
Aux arts, citoyens ! |
HUMANUTOPIA |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sculptures
| zayzazay
| la roulotte compagnie