L’expressionnisme …

Entre 1900 et 1925 se développa l’expressionnisme et plus précisément en Allemagne et dans les pays Germaniques.
Cette nouvelle tendance fut scindée en deux groupes célèbres : l’association DIE BRUCKE et la NEUE KUNSTLERVEREINGUNG qui changea de dénomination et devint en 1911 de BLAUE REITTER.
Le « terme » si l’on peut s’exprimer ainsi commence a être exprimé d’une manière plus commune vers 1910.

Toutes les préoccupations purement plastiques vont être tout simplement mises de côté ou plus précisément les artistes vont s’en écarter et rejettent à ce moment précis la représenation insouciante de la réalité.
« le renouveau ne doit pas être celui des formes mais la renaissance de la pensée » selon les dires du BLAUE REITTER.

L’art était ( et est toujours aujourd’hui) le moyen d’exprimer et d’exterioriser des névroses personnelles et individuelles et une révolte inconsciente face à la guerre qui se prépare et face au malaise économique qui sévit à cette période en Europe, qui est à l’aube de la guerre en 1914.

Le mouvement est annoncé par Vincent Von Gogh et par le norvégien Edvard Munch. Pour l’un, une touche passionnée pour l’autre une peintre angoissée.

Le mouvement sera brusquement interrompu par le pouvoir nazi qui considère l’expressionnisme allemand comme « dégénéré ». De par ce fait, de nombreux peintres partent et s’expatrient vers le Etats Unis.

Là le mouvement s’épanouit et les collectionneurs et critiques d’art mettent l’expressionnisme à l’honneur ( après la seconde guerre mondiale ).

Publié dans : Non classé |le 18 janvier, 2008 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

PORTRAITS |
Aux arts, citoyens ! |
HUMANUTOPIA |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sculptures
| zayzazay
| la roulotte compagnie