Archive pour mars, 2008

L’orphisme …

Attention, l’orphisme touche très peu de peintres, et constitue surtout une étape vers l’abstraction.

C’est en 1912 suite à une série de toiles peintes par Robert Delaunay que naît le prémisse de l’orphisme. Dans ses toiles, Robert Delaunay y exalte la couleur et le mouvement.  » … J’eus l’idée d’une peinture que ne tiendrait techniquement que de la couleur, des contrastes, mais se développant dans le temps et se percevant simultanément d’un seul coup. … Je jouais avec les couleurs comme on pourrait s’exprimer en musique par la fugue ».
L’orphisme s’inspire bien évidemment du cubisme analytique, mais, attention, se démarque de l’effet statique et monochrome.
Il devient en 1913 un mouvement officiel au Salon des Indépendants, et associe sans aucun fondement véritable des artistes comme Kupka, Kandinsky, Léger, Picabia …

Publié dans:Non classé |on 31 mars, 2008 |Pas de commentaires »

Une sculpture …

sculpturen1.jpg

en crottin …

Et oui, j’ai déposé le brevet, je propose des sculptures en crottin de cheval. Sculptures, peintures …

Original non?

C’est en toute modestie que je dis, c’est vraiment génial.

Artistiquement
Benedicte

Publié dans:Mes oeuvres |on 31 mars, 2008 |3 Commentaires »

Je trouve cela magnifique …

Je voulais simplement vous faire partager …

citation.jpg

Simplement merci Carla

Publié dans:Partager |on 29 mars, 2008 |Pas de commentaires »

L’abstraction lyrique est ses (son) artiste …

Wassily Kandinsky (1866-1944)

 » Père de l’art abstrait lyrique, il associe la couleur et la forme, toutes deux libres, pour exprimer ses émotions. « 

Publié dans:Non classé |on 28 mars, 2008 |Pas de commentaires »

Une histoire passionnante  » Le carnet de Janvier « 

Vous pouvez désormais suivre l’histoire de Janvier dans  » le carnet de Janvier  » dont vous trouverez le lien dans mon site ( en bas à droite )

C’est l’histoire véridique de mon petit chien. Il avait envie de raconter son aventure, ses angoisses, ses peines et ses joies. Il m’a tendu le stylo … J’ai écris ….

l’adresse : http://lecarnetdejanvier.unblog.fr

Bonne lecture …

Publié dans:Partager |on 27 mars, 2008 |Pas de commentaires »

Sulpture N°1

Bientôt vous saurez comment, et ce que c’est, encore un peu de patience …

sculpturen1.jpg

Publié dans:Mes oeuvres |on 27 mars, 2008 |Pas de commentaires »

Oeuvres illustrant la période d’abstraction lyrique …

 » Avec l’arc noir  » Kandinsky (1912) Musée national d’Art moderne Centre Georges Pompidou Paris

 » Composition instable  » Kandinsky (1930) collection Maeght Paris

 » Conglomérat  » Kandinsky (1943) collection Nina kandinsky

Publié dans:Non classé |on 26 mars, 2008 |Pas de commentaires »

Les caractéristiques de l’abstraction lyrique .

L’oeuvre du peintre est constitué en très grande majorité de toiles de grandes dimensions peintes à l’huile et recouvertes de croquis et esquisses de petits formats, aquarelles . Le temps intérieur c’est à dire l’émotion créatrice, et le temps extérieur c’est à dire la matérialisation de cette émotion en une oeuvre d’art, est rendu simultané part l’aquarelle et sa matière fluide légère et transparente.
Le sujet de ses oeuvres abstraites lyriques s’appelle  » puissance d’émotions  » et se traduit dans la toile par la  » nécessité intérieure  » de la peindre.

Des traits noirs, ascendants, descendants, rotatifs, hâtifs et directionnels ainsi qu’un scandé de flèches, donnent naîssance au mouvement général.
Très souvent on y retrouve des lignes droites, courbes, mais rarement des lignes brisées.

Pour la toute première fois dans l’histoire de la peinture, dans la construction d’un tableau, la couleur « blanc » à le même rôle que les couleurs qui font éclater les formes.

Pour Kandinsky, le tableau est une  » composition qui se fonde sur une harmonie … dont la couleur agit sur tout le corps humain. »
Les formes se perdent dans la couleur, les teintes vives foisonnent,. Afin de mieux comprendre l’émotion provoquée par les couleurs, Kandinsky explique:  » le bleu apaise et calme en s’approfondissant. En glissant vers le noir, il se colore de tristesse(…). Lorsqu’il s’éclaircit, le bleu semble lointain et indifférent (…). La passivité et le caractère du vert absolu qu’il passe au clair ou au foncé, le vert ne perd jamais son caractère premier d’indifférence et d’immobilité (…). Le rouge couleur sans limite et socialement chaude, agit intérieurement comme une couleur débordante d’une vie ardente et agitée (…).
Le violet est un rouge refroidi au sens physique et psychique du mot. Le noir comme un rien sans possibilité, comme un rien mort, après la mort du soleil, comme un silence éternel, sans avenir, sans espérance (…).  » ( Kandinsky du spirituel dans l’art)

Publié dans:Non classé |on 24 mars, 2008 |Pas de commentaires »

Une de mes photos « artistique » …

Un peu de narcissisme n’a jamais fais de mal …
Pas mal non, quelle modestie !! …

photo8.jpg

Publié dans:Partager |on 23 mars, 2008 |Pas de commentaires »

Abstraction lyrique …

C’est en 1910 que le première aquarelle  » première oeuvre abstraite » est réalisée par Wassily Kandinky, peintre abstrait et théoricien de l’art non figuratif. C’est un tournant énorme dans l’histoire de la peinture abstraite. Kandinsky est très sensible à de nombreux mouvements artistiques et plus particulièrement à l’impressionnisme et la musique romantique.
Il aboutit donc à l’abstraction par un chemin très particulier, le chemin de la théorie de la couleur. Chaque toile est selon lui
 » le théâtre de la couleur « . Mais par quoi remplacer l’objet disparu, question fondamentale. La recherche picturale de l’artiste s’effectue sur le contenu même de l’art, son essence, son âme, et non plus sur l’objet figuratif et matériel.
Cette aquarelle de 1910 est le point clé de l’abstraction, est donc l’expression directe et souveraine de l’émotion picturale individuelle et immédiate où toute forme de référence au monde extérieur est inexistante.

Il fût l’auteur de nombreuses réflexion notamment  » Du spirituel dans l’art « (1911),  » Point, ligne, plan « (1926),  » Regard sur le passé « (1926). Ses réflexions écrite aident l’artiste à aboutir dans son art, à trouver sa justification et ainsi à expliquer sa méthode.

Le but de la peintre, simplement de trouver la vie, de rendre perceptible aux autres ses pulsions.

A cet art de Kandinsky, vont succéder d’autres formes d’art lyrique issues de talents américains et français.
Il y aura un redécouverte des émotions qui s’opposent à l’abstraction géométrique. Plus particulièrement après 1945 et jusqu’aux années soixante.

L’abstraction lyrique va se développer, évoluer à travèrs le temps, et  » éclôt  » parfois sous le nom d  » art informel « 

Publié dans:Non classé |on 22 mars, 2008 |Pas de commentaires »
12

PORTRAITS |
Aux arts, citoyens ! |
HUMANUTOPIA |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sculptures
| zayzazay
| la roulotte compagnie